Tout savoir sur le cancer du col de l’utérus

Parmi les cancers les plus fréquents, on retrouve le cancer du col de l’utérus. Ce dernier survient après une exposition prolongée au papillomavirus humain (HPV). Continuez la lecture de notre article pour découvrir tout ce que vous avez à savoir sur le cancer du col de l’utérus.

Qu’est-ce que le cancer du col de l’utérus ?

Le cancer du col de l’utérus se produit lorsque des cellules se modifient dans le col de l’utérus de la femme, qui relie son utérus à son vagin. Ce cancer peut affecter les tissus profonds de leur col de l’utérus et se propager à d’autres parties de leur corps souvent les poumons, le foie, la vessie, le vagin et le rectum. Le cancer du col de l’utérus se développe lentement, de sorte que l’on a généralement le temps de le détecter et de le traiter avant qu’il ne cause de graves problèmes. Il tue de moins en moins de femmes chaque année, grâce à l’amélioration du dépistage par les tests Pap. Les femmes âgées de 35 à 44 ans sont les plus susceptibles d’en être atteintes.

Quels sont les symptômes du cancer du col de l’utérus ?

Il se peut que vous ne remarquiez pas les symptômes du cancer du col de l’utérus avant qu’il ne soit bien avancé. Les symptômes peuvent inclure des douleurs lors des rapports sexuels, des saignements ou des pertes vaginales inhabituelles. Après s’être propagé, le cancer peut causer des douleurs pelviennes, des jambes enflées, une insuffisance rénale, des douleurs osseuses, une perte de poids et de la fatigue.

Comment est traité le cancer du col de l’utérus ?

La chirurgie et la radiothérapie sont les traitements les plus courants du cancer invasif du col de l’utérus. Les autres traitements sont la chimiothérapie et la thérapie biologique. Si le cancer ne se trouve qu’à la surface du col de l’utérus, votre médecin peut retirer ou détruire les cellules cancéreuses par des procédures telles que la RAD ou la conisation à froid. Si les cellules cancéreuses ont traversé une couche appelée membrane basale, vous devrez probablement subir une intervention chirurgicale. Si la maladie a envahi les couches plus profondes de votre col de l’utérus mais ne s’est pas propagée à d’autres parties de votre corps, vous pourriez subir une opération pour retirer la tumeur. Si elle s’est propagée dans votre utérus, votre médecin vous recommandera probablement une hystérectomie. Discutez avec lui des avantages et des inconvénients.

La radiothérapie utilise des rayons à haute énergie pour endommager les cellules cancéreuses et arrêter leur croissance. Vos traitements peuvent être externes, internes, ou les deux. La radiation interne provient d’une capsule contenant un matériau radioactif que votre médecin insère dans votre col de l’utérus. L’implant envoie des rayons cancérigènes à proximité de la tumeur tout en épargnant la plupart des tissus sains qui l’entourent.

La chimiothérapie utilise elle des médicaments puissants pour tuer les cellules cancéreuses. Les médecins y ont souvent recours en cas de cancer du col de l’utérus localement avancé ou qui s’est propagé à d’autres parties du corps. La chimiothérapie se déroule en cycles de traitement intensif suivis de périodes de récupération. La plupart des gens la reçoivent en ambulatoire (dans une clinique externe à l’hôpital, au cabinet du médecin ou à la maison).

Certains traitements sont plus efficaces que d’autres en fonction du profil du patient c’est pourquoi il est toujours plus prudent de demander plusieurs avis médicaux avant de déterminer un traitement en particulier. Vous pouvez pour cela faire confiance à la plateforme Deuxième Avis qui vous mettra en relation avec un expert ou spécialiste de votre pathologie. Vos choix seront par conséquent plus éclairés. N’hésitez pas à visiter cette page pour plus d’informations.