Enquête sur le business de l’industrie du bio

Actuellement, les industries commencent à balayer toutes les activités chimiques. Pour préserver l’environnement et une économie de matières premières, ils se sont tournés vers les produits bios. On entend souvent par le terme bio, l’alimentation mais les industries ont aussi réussi à l’évoluer vers toutes activités qui concernent la vie de l’homme. La Vie Claire fait partie des enseignes bio qui ont par exemple réussi à promouvoir un mode de vie sain et biologique. Ce magasin bio propose des produits du quotidien que ce soit de l’alimentation, des produits d’hygiène ou des cosmétiques. Pour plus d’informations sur l’industrie bio, nous vous invitons à lire notre article.

Les sources d’énergie de ces industries

Bien que l’on ne le remarque pas, la source d’énergie des industries n’est jamais constante. Comme la société, elle ne cesse d’évoluer. Du charbon à l’électricité, les entreprises bios utilisent aujourd’hui les microorganismes. En effet, des chercheurs de l’université de New York ont créé une bio-batterie alimentée par des bactéries pour permettre d’alimenter les ressources de ces industries.

D’autre part, les industries ne peuvent vivre sans outils informatiques. Pour garder leur critère biologique, des chercheurs d’une université renommée des Etats-Unis « Caltech » commencent à effectuer des calculs pour créer des ordinateurs à système informatique biologique. Bien que le but principal de cette création soit de supprimer la frontière entre le vivant et l’informatique, les entreprises bios y trouvent un grand intérêt dans cette trouvaille.

Les produits de plus en plus stupéfiants

Des entreprises assez connus s’ouvrent à la vente de produits destinés à rendre une vie bio à ses clients. Ikea pense devenir leader en matière de responsabilité sociale et environnementale. Dans ce but, ses ingénieurs pensent créer des rideaux ayant pour objectif d’éliminer la pollution à l’intérieur des habitations. Bien qu’il pense à son intérêt personnel, ce produit aura pour effet une hausse de vente envers les protecteurs de l’environnement.

En France, avec l’utilisation de « Madame pee », le produit a eu des effets à la fois sur la gente féminine et sur l’environnement. Le but de l’invention de cet urinoir pour dames est bien sûr de toucher un marché de plusieurs millions d’euros. Mais elle a également affecté une énorme économie d’eau tout en répondant aux enjeux sanitaires. On voit alors que tout ce qui touche l’environnement peut aussi avoir un impact sur l’intérêt privé des entreprises actuelles.

La Vie Claire propose également des produits biologiques innovants.

Les recherches des entreprises dans l’amélioration de l’environnement

Les entreprises ne font pas que la recherche d’intérêt. En effet, pour un environnement durable où leurs produits pourraient faire fureur. Ils fournissent du matériel pour que les chercheurs créent des inventions dans l’intérêt d’un développement durable. Actuellement, la France s’est lancée dans l’étude des microorganismes dans le nettoyage. Dans leur situation, ils ont observé que les microorganismes étaient 500 fois plus puissants et efficaces que les détergents chimiques. Cela permet un nettoyage plus facile dans les locaux médicaux.

Dans le continent voisin, la Chine a aussi fait une découverte. Une équipe de chercheurs a constaté que les microorganismes de la Chine pouvaient jouer un rôle important dans la capture de carbone. Cette découverte a été vérifiée par des chercheurs du Royaume-Uni qui ont estimé que certaines algues piégeaient aussi du carbone. Cette découverte a été effectuée dans le but de limiter le réchauffement climatique.