Développer la confiance en soi en entreprise

« La plupart du temps, les promesses sont de vaines chimères. Avoir confiance en soi et devenir quelqu’un de bien et de digne est la voie meilleure et la plus sûre ». Ce point de vue de Michel Ange est partagé également par Prem Rawat. Celui-ci n’hésite pas à l’exprimer à chacune de ses conférences visant à aider chacun à découvrir ses ressources intérieures.

Ces ressources énoncées par Prem Rawat sont également d’une grande importance pour chaque salarié voulant bien vivre et évoluer dans l’entreprise où il travaille. Le climat défiance qui y règne fait cependant obstacle à cette découverte. Heureusement que la confiance en soi en entreprise peut être développée à travers ces quelques moyens.

Comment développer la confiance en soi en entreprise ?

Se baser sur ses propensions naturelles

La plupart des parents ont un métier favori pour leurs enfants dès la maternelle. Certains d’entre eux n’hésitent même pas à décider à leur place de leurs cursus du lycée et même de leurs filières post-bac. Ce qui fait qu’en fac de biologie, certains étudiants déguerpissent au moment de disséquer une souris, eux qui voulaient réellement être en tête d’une équipe de vente ou expert-comptable, entre autres.

La première clé pour être confiance à ce que l’on fait est en effet de s’exercer dans un domaine correspondant à ses dispositions naturelles. Ce qui nécessite d’être attentif à ses émotions.

Se débarrasser des pensées négatives

Dans le monde du travail, quand notre égo est atteint, cela nous pousse souvent à nous dévaloriser. Est-il possible ne pas entendre cette petite voix intérieure qui suggère que nous ne sommes pas à la hauteur ou que nous n’avons pas assez de compétence pour rectifier le tir ? La réponse est non, mais nous ne sommes pas obligés de s’y soumettre.

En effet, en ne s’en débarrassant pas, pour laisser place à des pensées plus positives et plus constructives, le cerveau aura tendance à les réactiver à chaque fois que la même situation se présente. La méthode Coué, basée sur des affirmations positives, peut encore faire preuve dans ce cas.

Se donner le droit d’échouer

Quand on est dans le monde du travail, on a souvent tendance à penser qu’on n’a pas le droit d’essuyer des échecs. Pourtant, la réussite est un objectif, mais ne devrait pas être conçue comme une obligation souveraine. Une seule contre-performance ne devra pas ainsi ébranler sa confiance en soi en entreprise.

Il faut aussi éviter de concentrer toutes ses énergies dans un seul domaine. Pour cette raison, de nombreux experts préconisent l’identification de trois grandes sources équilibres ou plus dans sa vie, comme la famille, les amis et un hobby que l’on maîtrise parfaitement. Ainsi, quand un échec professionnel se présente, on pourra toujours se dire, « j’ai encore des raisons d’être ».

Ne pas trop se soucier de ce qu’en pensent les autres

Il existe un plus grand exemple de cette 4e clé pour développer sa confiance en soi. Ses deux passages qui n’étaient pas assez fructueux en entreprise n’ont pas ébranlé sa confiance, car il a toujours cru à sa capacité à « changer le monde ». Il ne s’est même pas laissé abattu par le regard que de nombreuses personnes, y compris son banquier, portaient sur son projet de fonder Le Slip Français en 2011.

En 2018, son entreprise a pu enregistrer un chiffre d’affaires de plus de 20 millions d’Euros. Pour développer sa confiance en soi en entreprise donc, il faut également savoir minimiser les portées que peuvent avoir les jugements négatifs des autres sur soi.